Temps moyen marathon

Quelle allure pour marathon en 3h30 ?

3h30 : Allure de : 4’58/km. Vitesse : 12,06 km/h. 3h45 : Allure de : 5’19/km. Vitesse : 11,25 km/h.

Quel est un bon temps pour courir 5 km ?

Le vainqueur peut courir le 5K quelque part entre 12-15 minutes et une femme gagnante pourra l’exécuter dans la gamme des 16-19 minutes. Certains marcheurs peuvent prendre plus d ‘une heure à la fin. La plupart des gens se sentent bien dans la finition de l’ordre de 20-25 minutes.

Quel est un bon temps pour un 10 km ?

Temps de passage 10 km : 35 min L’application de coaching FREQUENCE Running vous accompagne tel un coach pro pour atteindre vos objectifs et devenir un véritable champion !

Quel est le temps moyen pour un Semi-marathon ?

Sans être un pro, un semi – marathon peut être le genre de challenge qu’on a envie de relever ! Il s’agit de ton temps moyen pour courir une distance d’1 km. Tu cours 10 km en 1h ? Tu évolues donc à une allure moyenne de 6 min au km.

Comment courir un marathon en 3h30 ?

Après un échauffement de 30 minutes de footing, vous courrez 4 fois 2 kilomètres à l’allure spécifique (12.4km/h ; 4min50 au kilomètre) avec une récupération de 3 minutes à allure lente entre chaque. Vous finirez la séance par un retour au calme de 10 minutes. La séance durera environ 1h40. Contrôlez bien vos allures !

Comment trouver son allure marathon ?

Les 6 calculs d’ allure marathon les plus intéressants Marathon = Semi – 1km/h. Marathon = 75% VMA = 14,65km/h (pour le calcul de la VMA c’est ici) Marathon = Semi * 2 * 1,05 (version ambitieuse) Marathon = Semi * 2 * 1,1 (version raisonnable) Marathon = 85% FCM (version ambitieuse)

You might be interested:  Marathon new york live

Comment réussir à courir 5 km ?

Pour courir 5 km , on part doucement Mieux vaut alors s’entraîner à courir sur de plus petites distances ou pourquoi pas courir 5km en faisant des pauses et en marchant. “On peut alterner trois minutes de marche et trois minutes de course , précise la coach, puis réduire le temps de marche peu à peu.”

Comment courir 5 km en 25 minutes ?

Le programme pour courir un 5 km en 25 minutes Séance 1 : 2x2500m à 12 km /h (récupération entre les fractions : 1 min 30 sec) Séance 2 : Footing de 45 min à 1 h, à allure 1. Séance 3 : 10×1 min 15 sec (récupération entre les fractions : 1 min )

Quel est le bon rythme de course ?

Aussi, quand on débute le running, il ne faut pas chercher à vouloir aller trop vite, au risque de se blesser ou de se dégoûter ! La règle d’or à retenir est la progressivité et la régularité. Mieux vaut aller faire un footing de 20 minutes trois fois par semaine qu’une seule fois pendant 1 heure !

Comment aller plus vite sur un 10 km ?

Sur un parcours plat, (l’idéal est une piste de 400 m ou un chrono GPS qui calcule la distance), après dix minutes d’échauffement, courrez à vitesse constante le plus vite possible pendant 30 minutes et mesurez la distance parcourue.

Quel pourcentage de VMA pour un 10 km ?

Les spécificités du 10km Couru sur un tempo élevé (entre 85 et 90% VMA pour la plupart des coureurs), le runner qui se soumet à l’épreuve du 10 km doit se préparer à tenir un temps non négligeable dans des zones d’effort relativement inconfortables.

You might be interested:  Marathon france 2019

Comment connaître son allure 10km ?

Formule pour le calcul de vitesse moyenne Exemple de calcul manuel : 10km en 40min, distance = 10000m, temps = 40×60 = 2400 secondes | vitesse = 10000/2400 x 3,6 = 15 km/h.

Quel niveau pour un Semi-marathon ?

Gestion des séances à allure spécifique semi – marathon Lors de ces séances, le coureur doit s’appliquer à ne pas dépasser les 90-92% de sa FCM. Aller plus vite ne rendra pas plus fort le jour J ! Attention, ce niveau de FCM ne doit pas être atteint immédiatement au début du premier effort composant la séance.

Quel pourcentage de VMA pour un Semi-marathon ?

Un 10 000 m à 88 /92 % de sa VMA . Un semi à 84 /86 % de sa VMA . Un marathon à 80/82 % de sa VMA .

Comment réussir son premier Semi-marathon ?

6 clés pour réussir votre premier semi – marathon Evitez à tout prix la déshydratation. Apprenez à vous alimenter durant l’effort. Apprenez à bien gérer votre course. Ecoutez votre corps. Anticipez et testez votre équipement (pas seulement les chaussures) Prévoyez l’après-course.